Estime des supérieurs hiérarchiques...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 18:04

Camembert1er a écrit:
Carpediem a écrit:Ah mais je parle pas de diplomes car en l’occurence je suis plus diplômé que mes N+1 N+2 N+3

Ce sont plus des tocards aux dents longues qui ont brillé en écrasant les autres, soit par des coups de crasse ou en faisant plus d’heures que tout le monde.
Là où je bosse on en est encore à compter les heures de travail plutôt que de recompenser le travail bien fait et en mons d’heures. La reunionite est encore bien présente, les gap, les asap, les excell à plus en finir...

Ça rejoint un peu ce que je disais au départ, c’est partout un peu pareil.

Cette semaine un sous directeur a fait fort en laissant passer du personnel faire 52 heures dans la semaine. 

Un qui a gravi les échelons en internes, être elu sous directeur sans être formé à la réglementation forcément ça pose problème...
il était au courant que ses employés faisaient des heures sup ?
est-elles payées ou seront -elles ? disons c'est au chef de surveiller ses employés pour les heures sup et non à un sous directeur....
il a été nommé par le directeur(gérant et propriétaire du magasin chez Leclerc peut être que le sous directeur a investit de l'argent ....
et c'était 52h réelles ou à glander ?
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Dim 31 Déc - 18:17

Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 18:21

Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...

ben ils iront pointer au pôle emploi.......dans les les Leclercs on sent une mauvaise ambiance .....
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Dim 31 Déc - 18:25

Bof l’ambiance n’est pas pire qu’à Carrefour ou Lidl, je peux comparer vu qu’un pote bosse ou a bossé pour eux.

Il y a plutot un mal général dans la grande distribution qui doit réinventer son modèle moins rentable qu’auparavant.

Et l’ambiance est plus sympa qu’en industrie, il n’y a pas des cadences à tenir...
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 18:29

Camembert1er a écrit:Bof l’ambiance n’est pas pire qu’à Carrefour ou Lidl, je peux comparer vu qu’un pote bosse ou a bossé pour eux.

Il y a plutot un mal général dans la grande distribution qui doit réinventer son modèle moins rentable qu’auparavant.

Et l’ambiance est plus sympa qu’en industrie, il n’y a pas des cadences à tenir...
c'est surtout travailler 6 jours sur 7 ......
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Flap le Dim 31 Déc - 18:29

Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip
avatar
Flap

Messages : 1117
Date d'inscription : 20/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 18:31

Flap a écrit:
Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip
+1
c'est donnant donnant
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Flap le Dim 31 Déc - 18:37

Flap a écrit:J'avais répondu sur la file il y a 1H environ, gentiment, et ça a disparu ?
Même chose il y a quelques jours, j'ai répondu sur mon post de la vidéo en moto, disparu.
Je vois mal les "modérateurs" supprimer quelque chose vu qu'il n'y avait aucune raison. Bug passager ? ...
C'est à cause d'arty33, quand il y a une réponse nouvelle pendant que tu réponds, ça te demande de confirmer, et je n'ai pas dû me voir les 2 fois... jusqu'au bout il casse les pieds celui-là... scratch
avatar
Flap

Messages : 1117
Date d'inscription : 20/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Dim 31 Déc - 18:47

kaiser a écrit:
Flap a écrit:
Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip
+1
c'est donnant donnant

Après je ne vais pas les blamer non plus.

Quand je vois que personne n'est capable de me dire que pour une minute de retard je prends 15 minutes dans la tronche ou que le directeur me fait un caca nerveux car je n'éteins pas la lumière de mon bureau quand je vais aux chiottes ou 5 minutes dans le bureau de ma collègue (véridique), je me dis qu'il y a un soucis et qu'un grand changement est nécessaire...
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 18:54

Camembert1er a écrit:
kaiser a écrit:
Flap a écrit:
Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip
+1
c'est donnant donnant

Après je ne vais pas les blamer non plus.

Quand je vois que personne n'est capable de me dire que pour une minute de retard je prends 15 minutes dans la tronche ou que le directeur me fait un caca nerveux car je n'éteins pas la lumière de mon bureau quand je vais aux chiottes ou 5 minutes dans le bureau de ma collègue (véridique), je me dis qu'il y a un soucis et qu'un grand changement est nécessaire...
il est propriétaire du magasin ?
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par STEEVEN le Dim 31 Déc - 19:07

Je pense qu il n y a pas assez de petits chefs , de cadres etc d abattus par le personnel en bas de l échelle
c est toujours le personnel en bas de l échelle qui ce suicide , alors on dit qu il avait des problèmes familliaux

STEEVEN

Messages : 609
Date d'inscription : 29/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Arty33 le Dim 31 Déc - 19:18

Flap a écrit:
Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip

Quelle splendide version binaire du monde de l'entreprise !!

T'as le niveau pour être le N+2 de cam ... c'est sûr ...

J'aime bien le "7h comme un mouton" ... tu réalises que dans cet exemple tu as juste fait bêêê plus longtemps ?

55h hebdo ? une journée de 14 H ?? !!! lol2 putain chui impressionné c'est sûr ....
avatar
Arty33

Messages : 9529
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par kaiser le Dim 31 Déc - 19:27

STEEVEN a écrit:Je pense qu il n y a pas assez de petits chefs , de cadres etc d abattus par le personnel en bas de l échelle
c est toujours le personnel en bas de l échelle qui ce suicide , alors on dit qu il avait des problèmes familliaux
le mal être au boulot touche aussi bien la base que le haut .....

beaucoup se dopent pour supporter la pression au boulot
avatar
kaiser

Messages : 3714
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Dim 31 Déc - 19:38

kaiser a écrit:
Camembert1er a écrit:
kaiser a écrit:
Flap a écrit:
Camembert1er a écrit:Disons que le dépassement aurait pu être évité en fermant plus tôt le dimanche.

Vu que tout le monde trouvait debile de fermer aussi tard confirmé le jour même car tout le monde glandait de 13h à 18h, une petite vengeance du personnel envers le directeur et sous directeur en somme.

Et vu que le directeur a déjà un procès au cul ça ne va pas arranger son cas...
Ou comment chercher la merde pour rien...

J'ai déjà fait dans les 55H une semaine quand j'étais juste "employé" chez ED, parce que sur un service où on tournait à 3 normalement il y avait 1 personne en congés et l'autre malade. J'avais commencé à 5H40 et j'ai appris vers 11H que ma collègue devant arriver à 12H40 était arrêtée car malade. Il n'y avait pas le cadre, juste par N+1 qui était AM. Je lui ai dis que je me sentais de faire journée continue, j'ai dû terminer vers 19H15 de mémoire, puis le reste de la semaine on a réparti les heures supps avec ma collègue qui faisait la nuit...
Quand le cadre est revenu on s'est arrangés ensemble pour ne pas dépasser les 48H, en lissant les heures supps sur 2 semaines et en compensant celles qui devaient être +50%, et voilà.
Il avait bien fait la remarque à ma chef qu'on ne pouvait pas, elle le savait mais était bien contente de pouvoir se reposer sur moi et que j'accepte l'arrangement, parce que sinon le service aurait été dans un bon gros caca...
J'avais dit à mes chefs qu'enfin j'avais fait une semaine comme j'aimais, à speeder toute la journée sans la voir passer, et à pouvoir m'investir davantage qu'à faire bêtement mes 7H comme un mouton...

Mais quand je lis que de suite on le reproche, que ça va faire les pieds au N+1, que blabla... ça me fout un peu la gerbe, parce qu'à toujours vouloir raisonner "juridique" voire "judiciaire", faut pas s'étonner si les employés sont traités comme du bétail ensuite. Quand on se fait emmerder pour un rien, à la fin on ne fait plus dans le sentiment, et celui qui n'est pas content il se la ferme ou il se casse.
Toujours revendiquer, quelle mentalité... whip
+1
c'est donnant donnant

Après je ne vais pas les blamer non plus.

Quand je vois que personne n'est capable de me dire que pour une minute de retard je prends 15 minutes dans la tronche ou que le directeur me fait un caca nerveux car je n'éteins pas la lumière de mon bureau quand je vais aux chiottes ou 5 minutes dans le bureau de ma collègue (véridique), je me dis qu'il y a un soucis et qu'un grand changement est nécessaire...
il est propriétaire du magasin ?

Je ne sais pas quelles sont ses parts.

Le paternel veille toujours au grain, pas impossible que le frangin parti bosser dans les magasins d’autres familles prenne la place...
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Kdick74 le Lun 1 Jan - 14:30

Vous vous demandez jamais si par hasard ce ne serait pas plutôt vous le problème ??? lol2
Ce systématisme ne vous étonne pas ? Perso j ai eu de tout. Des biens, des mauvais, des maîtres et des archives nuls. Mais globalement c était pas mal quand même.
Maintenant ils me cassent tous les pieds mais au moins je reconnais que c est aussi parce que MOI j en ai marre.
Le coup des chefs presque tous mauvais et cons quand je vois ceux qui pensent comme ça à la boite vous me faites peur sur qui vous êtes !!!!
avatar
Kdick74

Messages : 7982
Date d'inscription : 25/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Arty33 le Lun 1 Jan - 15:39

Ce rejet peut aussi être un réflexe pour évacuer une frustration de salarié soumis.

En fait il y a bien des possibilités, inclue bien évidemment les cancers de nos entreprises que sont le management à la mode (basé sur le rapport de force) et le conflit et le système de "promotion" où les compétences ne sont pas prioritaires.

L'important dans tout ça c'est de bien être conscient que les syndicats c'est pas bien, c'est tout pourris et ça sert à rien. Comme ça ... bons ou mauvais... ce sont les employeurs qui décident... (sans contre pouvoir c'est quand même plus tranquille ...)
avatar
Arty33

Messages : 9529
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Kdick74 le Lun 1 Jan - 15:45

Perso je pense que les syndicats sont indispensables surtout au niveau local. Au niveau national ils sont inévitables mais hélas sont souvent dans les mêmes travers que les politiques ( positions dogmatiques )
avatar
Kdick74

Messages : 7982
Date d'inscription : 25/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Arty33 le Lun 1 Jan - 15:56

Simples mauvais réflexes de défense... la base idéologique reste bonne.

On s'en tape, il n'ont plus d'influence de toute façon. Nous sommes en plein (début ?) règne du dogme libéral et de l'individualisme des salariés. Le Ps pouvait nous en préserver un peu, il a au contraire fini de couler l'affaire ... et quand je dis Ps, j'inclus Macron.
avatar
Arty33

Messages : 9529
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Kdick74 le Lun 1 Jan - 16:03

Ça fait longtemps qu ils n ont plus d influence, ça ne date pas de Hollande, et comme les politiques ils n ont pas su se demander pourquoi et surtout en tirer les conséquences. C est la loi de Darwin quand on ne sait pas s’adapter on meurt. C est triste mais c est la vie depuis le commencement du monde. Et ça c est pas près de changer.
avatar
Kdick74

Messages : 7982
Date d'inscription : 25/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Arty33 le Lun 1 Jan - 17:00

Mon cul c'est de leur faute.... Dire ça évite surtout de se dire que c'est avant tout de la notre.

"c'est comme ça c'est Darwin" ... bel aveu de soumission... en même temps c'est bien c'est raccord avec le sujet initial.

S'adapter comme quoi ? les syndicats Allemand ? qui ont capitulés ? Ce ne sont plus des défenseurs des salariés ça .. ce sont des complices.... Nous on a la cfdt qui fait un peu ça remarque.

(et je ne vois pas où tu as été pêcher que ça datait de Hollande ...)
avatar
Arty33

Messages : 9529
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Carpediem le Lun 1 Jan - 17:16

Kdick74 a écrit:Vous vous demandez jamais si par hasard ce ne serait pas plutôt vous le problème ??? lol2
Ce systématisme ne vous étonne pas ? Perso j ai eu de tout. Des biens, des mauvais, des maîtres et des archives nuls. Mais globalement c était pas mal quand même.
Maintenant ils me cassent tous les pieds mais au moins je reconnais que c est aussi parce que MOI j en ai marre.
Le coup des chefs presque tous mauvais et cons quand je vois ceux qui pensent comme ça à la boite vous me faites peur sur qui vous êtes !!!!


Tu parles à qui quand tu dis « vous » ? Perso, je parle de Mon expérience et en 23 ans dans la même boîte elle vaut ce qu’elle vaut. J’en tire pas une généralité non plus.
avatar
Carpediem

Messages : 3325
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : Chez ma femme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Lun 1 Jan - 17:30

23 ans, ça existe encore ? study

Pour changer c'est chaud du coup...

:résistance au changement:
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Bibireencabrio le Lun 1 Jan - 17:47

Chez toi la stabilité c’est de la résistance aux changements ?

Et une bonne guerre là dessus ça permettrait :
- des bons technologiques
- une réduction de la population mondiale
- une redistribution égalitaire

Bref il est temps et comme beaucoup je pense que la Corée du Nord est Le Bras armée de l’onu.
avatar
Bibireencabrio

Messages : 16386
Date d'inscription : 16/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Camembert1er le Lun 1 Jan - 17:50

On sait bien que les recruteurs n'aiment pas les gens qui restent plus de 5 ans au même poste ou entreprise, sauf compétences rares...
avatar
Camembert1er

Messages : 8708
Date d'inscription : 23/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Kdick74 le Lun 1 Jan - 17:51

Carpediem a écrit:
Kdick74 a écrit:Vous vous demandez jamais si par hasard ce ne serait pas plutôt vous le problème ??? lol2
Ce systématisme ne vous étonne pas ? Perso j ai eu de tout. Des biens, des mauvais, des maîtres et des archives nuls. Mais globalement c était pas mal quand même.
Maintenant ils me cassent tous les pieds mais au moins je reconnais que c est aussi parce que MOI j en ai marre.
Le coup des chefs presque tous mauvais et cons quand je vois ceux qui pensent comme ça à la boite vous me faites peur sur qui vous êtes !!!!


Tu parles à qui quand tu dis « vous » ? Perso, je parle de Mon expérience et en 23 ans dans la même boîte elle vaut ce qu’elle vaut. J’en tire pas une généralité non plus.

Je parlais en général au fil de la lecture des posts et surtout de l esprit de généralisation qui me choque. Dont acte si ce n est pas ton cas
avatar
Kdick74

Messages : 7982
Date d'inscription : 25/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime des supérieurs hiérarchiques...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum